02 99 68 63 55
Mon panier
Aucun article
>
» » Conseils pour la plantation et l'entretien des actinidia (kiwi)

culture du kiwi

Conseils pour la plantation et l’entretien des actinidia (kiwi)


Le kiwi est apprécié pour ses fruits sucrés et juteux, riches en vitamine C, récoltés non-mûrs à l’automne, juste avant les premières gelées, pour une consommation deux mois plus tard. 


Il s’agit d’une liane sarmenteuse longue de plus de 5 mètres, comparable à la vigne. Sa plantation et son entretien nécessitent une attention particulière.


Plantation :


Vous devrez réserver au kiwi une place à l’abri des vents froids et des gelées blanches, de préférence près d’un mur, d’une haie. Faites un trou de 40 cm par 40 cm et apportez du compost en surface. Apportez du paillage au pied pour le protéger du gel.


Le pied de kiwi porte soit des fleurs mâles, soit des fleurs femelles. Il faut donc planter un pied de chaque pour obtenir une fructification. Vous pouvez planter jusqu’à 6 pieds femelles pour un mâle, distancés de 3 mètres au minimum. Certaines variétés sont cependant autofertiles.


Le kiwi doit être palissé sous forme de cordon horizontal sur un support vertical et horizontal dit « T simple » ou « T double » suffisamment solide pour porter son bois, son feuillage et ses fruits. Le support doit comporter un ou plusieurs pans horizontaux situés à au moins 1.80 mètres de haut. Les poteaux de palissage seront à placer tous les 3 mètres environ, comme les plants de kiwi qui seront plantés entre deux poteaux.


Comme la vigne, le kiwi peut également être palissé sur plusieurs fils métalliques tendus le long d’un mur. Les fils doivent cependant être résistants et solidement fixés.


Attachez les pousses de l’année au support vertical sans les enrouler.

 

 

Arrosage : 

 

Il conviendra d’arroser seulement en cas de sécheresse ; pour éviter l’évaporation de l’eau de pluie, préférez un paillage qui vous évitera aussi le désherbage.

 

Récolte :

 

Vous obtiendrez vos premiers fruits 3 à 4 ans après la plantation. 
La variété femelle ‘Hayward’ est productive, ses gros fruits peuvent peser jusqu’à 150 grammes. 

 

Taille :


Le kiwi doit faire l’objet d’une forte taille (mais pas au moment de la plantation). 


Vous commencerez par conduire le pied de kiwi le long du support vertical, jusqu’à 1.80 à 2 mètres de haut, pendant 1 à 2 ans. 


L’hiver suivant la plantation, vous taillerez pour obtenir deux branches à palisser de part et d’autre du tronc. Si la pousse atteint le pan haut de votre structure, rabattez de 10 à 20 cm. Par contre, si la pousse a été moins forte, coupez-là à 30 cm de haut de façon à favoriser une pousse vigoureuse. La première année, il convient de supprimer les pousses latérales émergeant sur l’axe vertical. 


Vous dirigerez ensuite le pied sur le support horizontal. Il convient d’obtenir environ une branche fruitière tous les 20 à 30 cm ; pour cela, vous devrez taillez les charpentes au mois de juin en leur laissant 1 mètre. Attachez la repousse de l’été au fil de palissage du milieu. En hiver, coupez chaque charpentière à 60 cm de son extrémité.


Lorsque votre kiwi sera bien installé, il conviendra de fortement le tailler deux fois par an (une taille entre décembre et mi-février et une taille l’été), à la fois pour limiter sa croissance mais aussi pour obtenir une meilleure qualité de fruit. Sans taille, ou avec une taille hasardeuse, votre arbre fruitier deviendra vite dense ou au contraire dégarni. 


L’hiver, raccourcir les branches charpentières de 60 cm. Laissez les branches latérales d’un an et attachez les aux fils. Si elles ont porté des fruits, taillez à 2 ou 3 bourgeons après le dernier pétiole laissé sur la branche. La branche latérale de deuxième année doit être coupée soit à son point de départ sur la charpentière, soit au-dessus d’une pousse de renouvellement. Coupez les gourmands. 


L’été, supprimez les gourmands, taillez les rameaux à fruits au-dessus de la quatrième feuille après le dernier fruit. Quelques semaines plus tard, taillez la repousse au-dessus de la deuxième feuille. 


Le pied mâle peut être taillé sévèrement afin de réduire sa végétation ; il faut cependant conserver assez de branches latérales afin qu’il fleurisse. 


Entre mi-juin et mi-juillet, retirez les fruits mal formés ou trop petits. Il convient de ne garder que 5 à 6 fruits par branche fructifère. Cela vous permettra d’obtenir des fruits de meilleure qualité.

 

 

Sources :             

- De la taille à la conduite des arbres fruitiers, Jean-Marie Lespinasse et Evelyne Leterme, édition Du Rouergue
- Petits fruits, délices du jardin bio, Denis Pépin, édition Terre vivante